Témoignages

"J’utilise surtout les biosolides papetiers pour l’apport de matière organique. Cela permet d’améliorer la structure des sols et de conserver un niveau d’humidité adéquat grâce à cela. Les matières résiduelles fertilisantes peuvent remplacer le fumier et permettent d'éviter l’achat d’engrais chimiques. Nous réduisons le temps et le coût de transport pour fertiliser les terres éloignées. J’en utilise depuis plus de 15 ans!"

Stéphane Galibois, Ferme Galibois enr., Berthier-sur-Mer

"Les cendres ont un effet beaucoup plus rapide que la chaux. J'ai testé sur des terres qui étaient pauvres et dont le pH était très bas. En 5 ans, j'ai atteint un niveau plus que satisfaisant. Je n'achète plus de chaux depuis plusieurs années. Les cendres sont efficaces et agissent vite. C'est ce qui fait en sorte que je continue depuis 10 ans à prendre des cendres volantes. C'est rapide et facile à épandre. Les cendres sont très polyvalentes pour toutes les cultures et pour les moments d'épandage."

Jocelyn Campagna, Ferme Ledzep 2000 inc., Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud

"Ça marche, les boues de papetières! La ferme Champs d'Or 2011 inc. utilise les biosolides papetiers depuis 2014 comme amendement chaulant. Nous avons fait un échantillonnage de sol par GPS et les résultats ne trompent pas. Ça nous a permis de chauler nos sols de façon économique!"

David-Alexandre Bédard, Ferme Champs d'Or 2011 inc., Mirabel

"C'est de la bombe! Les cendres volantes sont un produit merveilleux permettant de fertiliser en phosphore et en potassium, tout en chaulant. C'est comme le fumier de poulet sans l'azote. C'est bon dans toutes les cultures, autant l'avoine que le maïs et le soya."

Élie Beaudry, Ferme Catélie, Donnacona

"J’utilise le Gran-Mix depuis environ 3 ans. Je cherchais à enrichir mes sols (argile forte) en phosphore et en matière organique. Dès la première année, j’ai vu une augmentation de rendement de ½ à ¾ de tonne dans le soya. J’avais essayé l’engrais chimique avant, mais je n’avais pas vu de réponse satisfaisante. Le Gran-Mix m’a permis de couper sur les engrais chimiques dans le maïs et d’économiser sur ma facture, alors cela ne me dérange pas de payer pour ce produit! Au total, cela me revient moins cher et j’ai plus de rendement! Alors, je suis doublement gagnant!"

Michel Lozeau, Ferme Lomitec enr., Les produits d’Antoine, Saint-Antoine-sur-Richelieu

"J’utilise le Gran-Mix depuis 2011. La première année, je l’ai épandu sur mon foin au printemps. J’en ai manqué un peu et je n’ai pas pu finir mon champ. Lors de la récolte (1ère coupe), il y avait une bonne différence de 6-7 po entre la partie fertilisée et celle où j’en ai manqué! J’ai été convaincu! Depuis, j’utilise le Gran-Mix à toutes les années sur le maïs, le soya et les prairies. Mes rendements ont augmenté de 25 à 30 %! Il faut dire que mes sols en avaient besoin, chez nous c’est sableux et les sols étaient très pauvres… Je n’ai pas l’intention d’arrêter d’en mettre!"

Robert Péloquin, Ferme Robert Péloquin, Sainte-Anne-de-Sorel

"Chez nous, on utilise le Gran-Mix surtout pour fertiliser le soya, car le produit se minéralise lentement dans les sols et l’azote et le phosphore sont disponibles au moment où la culture en a le plus besoin. C’est un peu plus d’ouvrage mais cela vaut le coût! J’espère que ce produit sera toujours disponible!"

Mario Lavallée, Ferme Spredor enr., Sainte-Victoire-de-Sorel

"On a fait d’une pierre deux coups. Nous cherchions une façon d’améliorer la structure de nos sols. L’application de biosolides papetiers nous a permis l’apport de matière organique en plus de chauler nos champs. "

Sébastien Coutu, Ferme Raymond Coutu et Fils S.E.N.C. à Saint-Thomas