La compaction, un sujet d'actualité!

1. Impacts et signes

Vous craignez les printemps et les automnes trop humides?

Et pour cause! C’est parfois dans ces conditions que l’on peut observer les méfaits de la compaction ou même engendrer le processus. Ce phénomène demeure un sujet d’intérêt et d’actualité en agriculture en raison de ses conséquences néfastes sur la santé de vos sols et sur le rendement de vos cultures. D’où l’importance de bien l’identifier pour mieux prévenir et agir par la suite!

Faisons d’abord un survol de ce qu’est la compaction, ainsi que ses conséquences et les signes qui lui sont associés.

Comprendre la compaction

On pourrait affirmer sans se tromper qu’un sol en santé est un sol riche en matière organique, non compacté, dans lequel la fraction solide forme de petits agrégats entre lesquels circulent de l’eau, de l’air et des organismes vivants.

Le phénomène de compaction des sols survient lorsqu’une pression externe tasse les agrégats et les particules de sol entre elles. Cela entraine une augmentation de la densité du sol et généralement une réduction de sa macroporosité – autrement dit, les pores visibles - au point d’affecter la capacité d’infiltration de l’eau et la rétention en eau dans le sol, en plus de limiter les réserves d’oxygène du sol1. Viendra un moment où cela aura un impact direct sur la santé et la qualité de vos sols ainsi que des répercussions sur la croissance des végétaux.

De façon concrète, on peut dire que la compaction affecte le sol en:

  • Augmentant la masse volumique du sol;
  • Réduisant le volume des pores où s’infiltrent l’eau, les nutriments et l’air;
  • Ralentissant la décomposition de la matière organique dans le sol;
  • Affectant la structure du sol;
  • Augmentant la résistance au travail du sol;
  • Entrainant une baisse de perméabilité et par conséquent une augmentation du risque d’érosion lors des précipitations.

Mais c’est surtout son impact sur vos cultures qui risque d’éveiller votre inquiétude, notamment :

  • Un retard dans les semis printaniers (assèchement et réchauffement);
  • Des problèmes associés à un développement racinaire déficient;
  • L’assimilation réduite de certains éléments (tels azote et potassium);
  • La vulnérabilité aux maladies et insectes;
  • Une diminution du rendement.

Avez-vous un problème de compaction ?

Dans vos champs, plusieurs observations peuvent vous permettre de déceler la présence d’un problème de compaction, en voici quelques-unes :

Si une ou plusieurs de ces observations s’appliquent à un de vos champs, il vous faudra creuser un peu plus afin de poser le bon diagnostic sur la problématique rencontrée. Pour confirmer la présence de compaction, il sera entre autres important d’analyser et de vérifier (avec l’aide d’un spécialiste) les éléments suivants :

  • Noter l'évolution, au fil des ans, des rendements et des pratiques culturales;
  • Observer et comparer l'apparence des parcelles (ex. : le relief, la surface des champs). À ce titre, vous trouverez une source inestimable d’information en consultant les photos aériennes d'une saison et d’une année à l'autre, ainsi que les cartes de rendement;
  • Évaluer le profil de sol à différents endroits dans le champ pour voir et comparer les couches de sol affectées, mais aussi l’évolution du système racinaire;
  • Évaluer la profondeur et l’étendue de la zone compactée à l’aide de certains paramètres, tels la résistance mécanique à l’aide d’une sonde métallique ou d’un pénétromètre, ainsi que la densité apparente par échantillonnage et analyse en laboratoire.

Une fois que la présence et l’étendue de la compaction seront confirmées et vérifiées, il s’agira d’identifier les causes possibles, puis de prendre les moyens pour corriger la situation et éviter qu’elle se répète.

Surveillez la section ACTUALITÉS de notre site web, car nous aborderons prochainement les différents types de compaction et leurs causes!

Pour en savoir plus…
Conseil des productions végétales du Québec (CPVQ inc.). 2000. Guide des pratiques de conservation en grandes cultures. Ed. CRAAQ, Québec, 520 pages (Modules et feuillets techniques)
Lamarre V. 2014. La compaction des sols : comprendre pour réduire l’impact des pratiques culturales. Présentation dans le cadre du Colloque sur la pomme de terre, Lévis, 14 novembre 2014.
Savoie V. 2015. Diagnostic : Comprendre avant d’agir (partie 1). cours offert par la Directon de la formation continue du MAPAQ – Améliorer le réseau hydraulique, le nivellement et le drainage souterrain d’un champ : Solutions au mauvais rendement, Saint-Hyacinthe, 18 février 2015 (hyperlien)
Weill A. 2009. Les profils de sol agronomiques – Un outil de diagnostique de l’état des sols. Ed. CRAAQ, Québec, 132 pages.

1 Savoie V. du MAPAQ (2015) Le sous-solage : Où? Quand? Comment? Présentation dans le cadre d’un cours offert par la Direction de la formation continue de l’ITA, le 18 février 2015 à Ste-Hyacinthe : Partie 4 – Compaction.

 

Retour aux actualités